Français  Deutsch  Français  Flamand

FAQ


Problème de pose

A : Les différentes étapes de la pose ?

  • Préparation du mur. Le mur doit être sain, propre et sec.
     
  • Traçage d’un axe de pose verticale à une distance de l’angle de démarrage de la pose inférieure d’environ 3 cm à la largeur du revêtement.
     
  • Découpe des lés de revêtement à une longueur supérieure de 5 à 10  cm à la hauteur totale du mur à revêtir. Numérotez-les.
     
  • Encollage du mur sur une largeur de lé (plus 5 cm).
  • Encoller les angles au pinceau. Déposer une couche régulière de colle en évitant toute surépaisseur, à l’aide d’une spatule dentée. Encoller les angles et les bordures en haut et en bas au pinceau.
     
  • Affichage du lé sur le mur en faisant déborder le lé de plusieurs centimètres sur le plafond. Mise en place du lé par glissement. Les colles ont un « pouvoir glissant » qui permet de faire glisser le lé de revêtement sur le mur afin de le mettre en place avec précision.
     
  • Marouflage du lé pour assurer le collage et chasser l’air, à la spatule à maroufler en plastique.
     
  • Arasage dans les angles, le long de la plinthe ou du plancher et le long du plafond. Utiliser un couteau universel ou un cutter en se guidant le long d’une spatule large (couteau à enduire) tenue très fermement appuyée contre l’angle.
     
  • Jointement des lès.  Deux possibilités le joint Vif ou la double coupe.
  • La double coupe consiste à poser le lé de façon qu’il chevauche le précédent d’environ 4cm.  Couper les deux épaisseurs de revêtement à 2 cm du bord (au centre du chevauchement) avec un couteau universel ou un cutter en prenant appui sur une règle. Enlever les bandes coupées et rabattre les deux bords des lés qui vont se joindre impeccablement.
  • En cas d’erreur dans l’affichage d’un lé, l’enlever tout de suite et le reposer.
     
  • Traces de colle : Prévoir un chiffon propre et de l’eau propre pour éliminer immédiatement des taches éventuelles de colles.
     
  • Nettoyage des outils : à l’eau immédiatement après utilisation.

 

B : La face à coller ?

Appliquer le revêtement côté couche mousse sur le support

 

C : Le choix de la colle ?

Le choix de la colle est essentiel pour réussir la pose d’un revêtement mural. En général, la colle à utiliser est indiquée sur la notice de pose du revêtement mural, sinon elle vous est conseillée par le vendeur conseil 

 

D : Préparation du fond ?

La phase de préparation est essentielle pour réussir la pose des revêtements muraux. Les supports doivent être propres, secs, solides, plans et normalement absorbants :


1. placoplâtre : passer une peinture d’impression.


2. murs tapissés : enlever l’ancienne tapisserie.


3. Trous et fissures : élargir les fissures et les reboucher. La pose d’enduit en en rouleau Ultratap pour rattraper des défauts de planéité.


4. murs peints : lessiver avec de la lessive st Marc (de bas en haut). Rincer. Sur les peintures glycérophtaliques application d’un primaire d’accrochage qui peut être de la colle Kléber diluée avec 20% d’eau qui sera appliquée au rouleau, séchage 24h avant pose du revêtement.

 

E : Couper du Sempatap ?

Angle de coupe : environ 30 °
Matériel nécessaire : un cutter avec lame neuve.
Renouvelez fréquemment la lame du cutter. Pour un résultat parfait, utilisez une spatule ou une règle métallique pour guider le cutter au long d’un mur ou dans les angles.

 

F : Choix de la spatule pour application de la colle

Pour les revêtements de la gamme Sempatap le choix de la spatule sera A2


Spatule crantée A2 : consommation 400 à 500 g/m².


Spatule crantée A3 : consommation 600 à 700 g/m².


Spatule crantée A4 : consommation  800 à 900 g/m².


Spatule crantée A5 : consommation 300 g/m².

 

G : Temps de gommage ?

Temps durant lequel l’eau contenue dans la colle va s’évaporer avant assemblage définitif. Dans le cas d’une colle base aqueuse, l’eau va s’évaporer ou sera absorbée par le support.  De 5 minutes à 10 minutes selon température ambiante.

 

H : Adhérence de la colle ?

Pour obtenir une bonne adhérence, il faut Favoriser la pénétration de l’adhésif dans les supports. Ce qui implique :

Préparer convenablement les supports : pas de gras, pas de saletés, pas de poussières, rendre rugueuses les surfaces trop lisses, étaler une couche de colle uniforme, exercer une pression énergique et uniforme sur l’assemblage: le marouflage.

 

I : Le marouflage ?

Maroufler : Action de presser le revêtement : mural, de sol ou papiers peints pour bien afficher le revêtement sur son support. Dans le cas de pose de papiers peints, le marouflage permet de chasser les bulles d’air.
Maroufler soigneusement le revêtement dans le sens vertical, puis du centre vers les bords, avec une spatule plastique.

 

J : Le temps de séchage ?

Temps de séchage avant décoration : 48 h sur support absorbant, 4 à 5 jours sur support non absorbant 

Le type de finition

Les revêtements muraux de la gamme Sempatap peuvent recevoir tous types de décoration après 48 h de séchage.

Pose de papiers peints et revêtements muraux, peintures acryliques mats,… transparents aux sons.

Attention éviter les papiers vinyls, les peintures glycérophtaliques qui « réfléchissent » les sons.
 

Sempaphon absorb peut être peint à condition que la surface soit apprêtée par un ratissage de toute la surface. Il peut être nécessaire d ‘effectuer plusieurs passe afin d’obtenir un fond parfait. Le ratissage s’effectue de haut en bas à l’aide d’une spatule large pour éviter d’exercer une trop forte pression.

La finition des angles ?
Le Corner Strip Sempatap : protège arêtes et protège angles en aluminium.
Application du Corner Strip : Couper le Corner Strip à la longueur désirée, puis le plier en forme selon la hauteur à garnir. Enduire de colle en dispersion les arêtes ou les bandes (papier), laisser
mouiller pendant 2 minutes et bien presser le Corner Strip sur l’arête, si nécessaire, mastiquer après séchage.

Les crépis de finitions ?
Utilisation de crépi, prêt à l’usage, composé essentiellement de résine en émulsion, de charge
minérale, et de fibres de cellulose. SEMIN, Murs d’autrefois …

 

Notions acoustiques élémentaires

Absorption / Isolation phonique

Par absorption phonique, on comprend la réduction de l’énergie sonore.

Lorsqu’une onde sonore frappe une paroi, une partie de l’énergie véhiculée par cette onde est réfléchie sur la  paroi. Tous les matériaux absorbent l’énergie sonore, mais de façon plus ou moins importante. Le coefficient α donne le rapport entre l’énergie acoustique absorbée et l’énergie acoustique réfléchie.

O : la valeur de la réflexion total

1 : la valeur d’absorption totale

Par exemple, un coefficient de 0.55 : signifie que 55% de l’énergie sonore est absorbée et par conséquent 45% réfléchie.

Par Isolation acoustique, on comprend la capacité dune structure à empêcher la transmission des bruits d’une pièce à l’autre. Deux types d’isolation acoustique sont à prendre en compte :
 

- l’isolation acoustique aux bruits aériens :
l’énergie émise par les bruits aériens frappe une cloison, une partie de cette énergie est réfléchie, et l’autre partie passe à travers.
 

- l’isolation acoustique aux bruits de chocs (pas) :
l’affaiblissement de bruits de pas transmis par les sols d’un bâtiment, exprimé par le ΔLn,w (dB).